Infographie: Le fait français au Nunavut

Formats de rechange

Le fait français au Nunavut. Les données sont énumérées dans la version texte qui suit.
 
Version texte : Le fait français au Nunavut

Version texte : Le fait français au Nunavut

  • Le français est la première langue officielle de 1,5 % de la population (478 personnes)
  • 4 % de la population (1 200 personnes) peut parler le français et l’anglais
  • 1,4 %* (des inscriptions admissibles)
    133 élèves sont inscrits au programme de français de base
  • Le Nunavut abrite l’école de langue française la plus nordique au monde : l’école des Trois-Soleils (de la maternelle à la 12e année).
  • Le nom « Trois-Soleils » symbolise l’harmonie entre les francophones, les Inuits et les anglophones, à savoir les trois cultures présentes dans la capitale du Nunavut, Iqaluit.

Où vivent les francophones?

La plupart des francophones du Nunavut habitent la capitale, Iqaluit.

Régions économiques :

  • Baffin (Iqaluit) : 405 (84 %)
  • Keewatin : 55 (11 %)
  • Kitikmeot : 25 (5 %)

Où sont-ils nés (les francophones)?

Plus de 80 % des francophones du Nunavut s’y sont établis en provenance d’ailleurs au Canada.

  • Au Nunavut : 11 %
  • Ailleurs au Canada : 83 %
  • À l’étranger : 4,5 %

Où sont nés les immigrants de langue française?

Il y a très peu d’immigrants de langue française au Nunavut (20). La moitié d’entre eux sont nés en Afrique et l’autre moitié, en Europe.

Célébrons!

L’Association des francophones du Nunavut organise des activités tout au long de l’année, notamment la présentation de films en français, des concerts et des salons du livre.

Printemps : Le Rallye familial de motoneiges, qui réunit les familles francophones, a lieu durant le festival du printemps à Iqaluit.

Automne : La Partie d’huîtres est une activité traditionnelle qui se déroule depuis 18 ans au sein de la communauté de langue française d’Iqaluit.

Histoire

Les premiers francophones à venir dans la région qui allait devenir le Nunavut faisaient partie des équipages de baleiniers dans les années 1800.

Dans les années 1970, le gouvernement fédéral a ouvert des bureaux régionaux dotés d’employés bilingues à Frobisher Bay. En 1981, l’organisation qui est aujourd’hui l’Association des francophones du Nunavut a été créée.

Le premier programme d’enseignement du français comme langue maternelle a débuté en 1993 (de la 1re à la 6e année).

Le Nunavut a été créé en 1999. La seule école de langue française du Nunavut a ouvert ses portes en 2001. La Commission scolaire francophone du Nunavut a vu le jour en 2004.

Source:

 

Plus de renseignements

Date de modification:
2017-09-18