Infographie : Le fait français en Nouvelle-Écosse

Formats de rechange

Le fait français en Nouvelle-Écosse. Les données sont énumérées dans la version texte qui suit.
 
Version texte: Le fait français en Nouvelle-Écosse

Version texte: Le fait français en Nouvelle-Écosse

  • le français est la première langue officielle de 3,3 % de la population (30 333 personnes)
  • 10 % de la population (93 435 personnes) peuvent parler le français et l’anglais
  • 13 % *
    15 310 élèves sont inscrits au programme d’immersion en français (*des inscriptions admissibles)
  • 40 % *
    47 083 élèves sont inscrits au programme de français de base (*des inscriptions admissibles)
  • En 2015-2016, 5 074 élèves étaient inscrits dans 22 écoles publiques francophones.
  • L’Université Sainte-Anne offre un enseignement postsecondaire en français à son campus principal de Pointe-de-l’Église et à quatre de ses campus satellites en Nouvelle‑Écosse.

Où vivent les francophones?

Les Acadiennes et Acadiens de la Nouvelle-Écosse se concentrent sur la côte sud-ouest de la province, à Halifax et au Cap-Breton.

Divisions de recensement

Il y a quatre régions émergentes francophones en Nouvelle-écosse : Chezzetcook, Truro, Vallée d’Annapolis et Rive-Sud. Ces communautés ont des écoles francophones ainsi que d’autres organismes de langue française.

Où sont-ils nés?

Près des deux tiers des francophones habitant en Nouvelle-Écosse sont nés dans la province.

  • En Nouvelle-Écosse : 64 %
  • Ailleurs au Canada : 31 %
  • À l’étranger : 5 %

Où sont nés les immigrants francophones? (1 400 personnes)

La majorité des immigrants francophones en Nouvelle-Écosse sont nés en Europe.

  • Europe : 38 %
  • Asie : 26 %
  • Amériques : 18 %
  • Afrique : 18 %

Célébrez!

Février et mars:  La Mi-Carême a des origines françaises et aurait vu le jour au Moyen Âge. Elle est célébrée dans la région de Chéticamp et Saint-Joseph-du-Moine.

Août : Le plus ancien festival acadien au monde a lieu chaque année à Clare, dans la région de la Baie Sainte-Marie.

Automne : Le Festival des cultures francophones est l’événement francophone annuel le plus important tenu à Halifax.

Histoire

En 1604, les premiers colons français s’établissent dans la région de Port-Royal. De 1755 à 1763, les Acadiennes et Acadiens habitant la péninsule néo-écossaise sont déportés. À compter de 1764, les Acadiens et les Acadiennes déportés obtiennent la permission de revenir et s’installent le long de la côte, notamment dans les régions de Chéticamp, de l’Isle Madame, de la Baie Sainte-Marie et de Par-en-Bas.

La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse est l’organisme porte-parole de la population acadienne en Nouvelle-Écosse et a été fondée en 1968. La communauté acadienne a fait de nombreuses avancées, notamment en matière d’éducation. De plus, notons la Loi sur les services en français qui a été adoptée en 2004 et son Règlement en 2006.

Sources:

 

Plus de renseignements

Date de modification:
2017-09-18