Infographie : La présence française au Nouveau-Brunswick

Formats de rechange

La présence française au Nouveau-Brunswick. Les données sont énumérées dans la version texte qui suit.
 
Version texte: La présence française au Nouveau-Brunswick

Version texte: La présence française au Nouveau-Brunswick

  • Le français est la première langue officielle de 32 % de la population (235 695 personnes)
  • 33 % de la population peut parler l’anglais et le français (245 890 personnes)
  • 18 111 élèves sont inscrits au programme d’immersion en français (25 % des inscriptions admissibles)
  • 42 954 élèves sont inscrits au programme de français de base (60 % des inscriptions admissibles)
  • L’Université de Moncton est la plus importante université de langue française au Canada, à l’extérieur du Québec
  • Le Nouveau-Brunswick compte sept districts scolaires dont trois sont francophones
    • Francophone Nord-Ouest (situé à Edmundston) : 19 écoles
    • Francophone Nord-Est (situé à Tracadie-Sheila) : 38 écoles
    • Francophone Sud (situé à Dieppe) : 37 écoles
  • En 2014 2015, 28 934 élèves étaient inscrits dans 94 écoles publiques francophones dans la province (29 % de tous les élèves dans la province)

Où vivent les francophones?

Régions économiques

  • Campbellton–Miramichi: 41 %
  • Moncton–Richibucto: 35 %
  • Saint John–St. Stephen: 3 %
  • Fredericton–Oromocto: 4 %
  • Edmundston–Woodstock: 17 %

Où sont-ils nés?

  • Au Nouveau-Brunswick : 89 %
  • Ailleurs au Canada : 9 %
  • À l’étranger : 1,5 %

Où sont nés les immigrants francophones? (3 423 personnes)

  • Amériques : 55 % (75 % de ces immigrants sont nés aux États-Unis)
  • Europe : 20 %
  • Afrique : 18 %
  • Asie : 7 %

Célébrez!

Avril à mai
Le Festival Frye a lieu annuellement à Moncton et fait la promotion de l’héritage littéraire bilingue et de la diversité culturelle du Canada.

Juin et juillet
Les Jeux de l’Acadie sont des compétitions sportives et culturelles qui rassemblent plus de 1 000 jeunes francophones des provinces de l'Atlantique.

Août
Le Festival acadien de Caraquet célèbre la culture et la musique acadiennes.

Trois salons du livre d’intérêt majeur ont lieu dans la province : celui d’Edmundston, celui de la Péninsule acadienne et celui de Dieppe.

Histoire

En 1604, des colons français s’établissent sur l’île Sainte-Croix, située entre le Nouveau Brunswick et le Maine. À compter de 1755, la collectivité acadienne est dispersée à la suite du Grand Dérangement, mais recouvre progressivement sa vitalité. Depuis 1881, le peuple acadien célèbre le 15 août comme la journée de la fête nationale des Acadiennes et des Acadiens.

En 1969, le Nouveau-Brunswick devient officiellement bilingue lors de l’adoption de la Loi sur les langues officielles et, en 1981 la Loi reconnaissant l’égalité des deux communautés linguistiques officielles au Nouveau-Brunswick a été adoptée. En 1982, la Charte canadienne des droits et libertés garantit son statut de province bilingue.

Aujourd’hui, la province jouit d’une Loi sur les langues officielles mise à jour et a un commissaire aux langues officielles.

Sources:

 

Plus de renseignements

Date de modification:
2017-09-18